• Christina Huber

La 50ème anniversaire de la FRMJC


Bonjour, je m’appelle Christina. Je suis une volontaire d’Allemagne et pour les prochains mois je travaillerai dans la FRMJC à Reims. Le 12 novembre j’ai participé au 50ème anniversaire de la FRMJC. Un grand nombre d'employés et de bénévoles se sont retrouvés à la Cartonnerie de Reims, où ils ont été accueillis avec des collations et des boissons. L'ambiance était très agréable et tout le monde a eu le temps de se parler, d'apprendre à connaître de nouveaux visages et de regarder les roll ups. Ce que l'on appelle le dessin pour la paix, avec d'excellentes images et de phrases courtes mais significatives, ils représentent très bien des critères sociaux.

Par la suite, des discussions détaillées sur les projets et événements à venir ont eu lieu en groupes de travail. Le nombre réduit de participants dans les groupes a permis de répondre plus facilement à toutes les idées et questions et de créer une atmosphère de travail idéalement. J'ai participé à deux groupes. Le premier a été le groupe « Bazar », où l'on montrait au début les photos et les procédures du dernier bazar. Ensuite, nous avons discuté de la façon d'organiser le prochain événement et tous ceux qui voulaient aider ont été accueillis dans le groupe. Après avoir recueilli des suggestions d'amélioration et discuté des éléments qui ont particulièrement bien fonctionné, le temps était déjà écoulé et je suis passé au groupe de travail suivant.

Deuxièmement, dans le groupe « Écologie » nous avons reçu deux post-its au début, sur lesquels nous avons écrit ce que nous faisons actuellement pour l'écologie dans la FRMJC et ce que nous pouvons faire à l'avenir. Nous avons discuté ensemble des propositions et les avons ensuite classées par ordre d'importance. Pour moi personnellement, la durabilité est très importante et j'espère donc que nous mettrons en œuvre bon nombre des propositions mentionnées.

Vers 18 heures, encore plus d'employés et partenaires sont arrivés le président Jean-Paul Hubert a parlé avec l'appui des employés du FRMJC Reims de l'histoire et des objectifs actuels de l'organisation.

Après les remerciements du sous-préfet de Reims et l'adjoint du maire à la culture, le buffet a été ouvert. Avec l'autre volontaire européen, nous nous sommes promenés avec les plateaux de nourriture pour que chacun puisse manger quelque chose de petit. J'ai remarqué que contrairement à l'ouverture d'un buffet en Allemagne, la majorité des Français sont plus réservés et ne courent pas immédiatement chercher à manger, mais restent dans les petits groupes pour continuer leur conversation. Par conséquent, les salariés ont attiré mon attention de façon très positives et polis. Dans l'ensemble, la grande réunion a été un succès et tout le monde est rentré chez lui avec de nouveau savoir, de nouvelles connaissances et un bon sentiment.