Des animations au Charleville


Du mardi 3 décembre au vendredi 6 décembre, j'ai animé pour des collégiens dans la maison avec ma tutrice Emilie. Le premier jour, nous avons rencontré Anne, la référente famille du Centre social Manchester. Emilie lui a montré les médias et ensemble nous avons fait un plan pour les prochains jours. Ensuite, nous avons installé les roll ups et le projecteur et arrangé les tables et les chaises. Tout était donc prêt pour les animations du lendemain.

La première classe est arrivée à 8h du matin, avec les élèves divisés en deux groupes. Le premier groupe d'élèves a regardé un film, puis a discuté avec Emilie du contenu et des conflits soulevés, puis a présenté des statistiques très intéressantes. A la mi-temps, les deux groupes ont été échangés. Avec Anne, les élèves se sont penchés sur les caricatures pour la paix et ont discuté ensemble des thèmes et des critiques et des discours des artistes. À la fin, les images sexistes qui apparaissent dans la publicité ont été examinées et chacun a pu donner son opinion. J'ai trouvé très bien qu'Emilie ait dit au début que toutes les opinions sont acceptées et que tout le monde est écouté avec respect.

Le lendemain, j'ai pu dormir un peu plus longtemps parce que l'animation n'a commencé qu'à midi. C'était une sorte de journée portes ouvertes pour le quartier, où tous ceux qui le voulaient pouvaient venir voir les roll ups et poser des questions à Emilie. L'après-midi, un plus petit groupe est venu, ce qui était un peu épuisant, car l'un des garçons plaisantait tout le temps et distrayait les autres élèves. Mais ma tutrice Emilie a très bien géré la situation avec professionnalisme.

Vendredi a eu lieu notre dernière animation, qui s'est très bien déroulée et sans bruit. Après le déjeuner, nous avons eu une réunion dans une école où nous avons fixé des dates pour les prochaines animations pour la nouvelle année. Le retour à la maison a été un peu aventureux car la batterie de la voiture était sur le point de se briser. Mais à la fin, nous sommes bien arrivées et nous avons eu une semaine d'animations réussie. Bien que je n'aie pas été en mesure de faire autant de présentations en raison des barrières linguistiques, j'ai beaucoup appris en observant Emilie et Anne sur la façon de traiter les enfants, de leur poser des questions sans influencer leurs opinions et de susciter leur intérêt. Je trouve qu'il est très important de rapprocher ces questions des jeunes. Ils devraient être confrontés assez tôt à l'importance de l'égalité. J'ai été très surprise lorsqu'une fille a accepté l'image non émancipée de la femme. À mon avis des affirmations telles que : « c'est bien, une femme est de toute façon plus faible qu'un homme » sont la raison pour laquelle les écoles devraient se concentrer davantage sur le sexisme et la discrimination. Les enfants devraient se concentrer sur l'humanité lorsqu'ils traitent avec leurs camarades de classe, et non sur leur sexe, leur origine ou leur apparence.


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Suivez-nous

Newsletter

Flux RSS

Facebook

Youtube

Catégories

Tags

Contactez-nous

Tél : 09 67 33 17 92

Email : accueil@frmjc-ca.fr

Président

Jean-Paul Hubert

Directeur des ressources et des territoires

Michaël Bouillon

FRMJC Champagne-Ardenne

43 Esplanade Eisenhower

51100 Reims